20
mai
2021

Emmaüs Mundolsheim et l’INSA Strasbourg s’associent pour des projets écologiques et solidaires à valeur ajoutée

Par Veronique Zeller Partenariat Aucun commentaire

Jeudi 20 mai 2021, l’INSA Strasbourg et Emmaüs Mundolsheim signent un accord cadre de partenariat, socle juridique pour trois ans de projets à bâtir entre l’école d’architectes et d’ingénieurs et l’association d’insertion par l’activité. Le début d’une foisonnante pépinière de réalisations associant élèves ingénieurs et architectes d’une part et l’acteur de l’économie sociale, solidaire et circulaire d’autre part.

Le changement d’échelle : c’est ce qui caractérise actuellement la structure d’insertion par l’activité qui souhaite mieux répondre aux enjeux sociaux et écologiques d’aujourd’hui. En s’associant avec l’INSA Strasbourg, Emmaüs Mundo souhaite déployer davantage l’économie circulaire et développer les savoir-faire de ses salariés. Proposer aux élèves ingénieurs et architectes de l’INSA Strasbourg de s’emparer des différentes problématiques environnementales, sociales et économiques du développement durable, permettra de donner aux projets des dimensions nouvelles: il ne s’agit pas uniquement de réduire les impacts sur l’environnement. L’association veut ajouter de la valeur, sur le plan social, économique aussi.

PourThierry Kuhn, «la coopération n’est plus une option. Notre projet de recyclerie coopérative et solidaire sur l’Eurométropole Nord, qui vise à doubler les emplois d’insertion par le développement des activités de réemploi, réparation et réutilisation, répond à une volonté de coopération territoriale pour répondre à ces enjeux. Le partenariat entre Emmaüs Mundo et l’INSA Strasbourg en est une formidable concrétisation. Pour les étudiants qui cherchent de plus en plus à mettre leurs talents au service d’un projet qui ait du sens. Pour les salariés en parcours d’insertion qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences en vue de leur insertion durable. Pour la société qui a besoin de coopérations innovantes et constructives.»

L’INSA Strasbourg, qui forme environ 400 ingénieur.es et des architectes par an pour les secteurs de l’industrie, de l’aménagement et de la construction est tout aussi concerné par ces transitions.  L’école voit dans ce partenariat une opportunité supplémentaire d’intégrer ces transitions à la formation des futurs ingénieurs et architectes, en y ajoutant le volet local et social. Les contributions croisées seront l’occasion pour les étudiants d’agir dans la vie de la cité et d’être des citoyens acteurs des différents enjeux de la transition écologique et solidaire. Cette posture est pleinement dans les valeurs du groupe INSA. Les éco-conseillers en formation à l’INSA Strasbourg, de même que le centre de ressources Envirobat Grand Est hébergé à l’INSA Strasbourg, seront également invités à participer à ce partenariat.

Pour Romuald Boné, directeur de l’INSA Strasbourg «Les nombreux changements appellent l’INSA Strasbourg à se saisir d’enjeux de plus en plus vitaux. Le changement climatique, la dégradation de notre environnement, l’épuisement de ses ressources, la destruction de sa biodiversité, la transition numérique, l’amplification des inégalités sociales, territoriales, économiques … sont autant de signes interconnectés, systémiques et annonciateurs de profonds changements. L’INSA Strasbourg réaffirme avec ce partenariat sa volonté de prendre part à la construction d’un monde durable et mieux partagé. En tant qu’école responsable et citoyenne, elle participe à l’élaboration de réponses aux enjeux sociétaux et environnementaux. Elle agit et forme des diplômés citoyens,qui ont la capacité d’agir pour une société durable, pour la réparation et la préservation de notre environnement vital ainsi que pour la prise en compte du lien social. Avec ce partenariat, Emmaüs Mundo apporte à l’INSA Strasbourg de nouveaux leviers d’action, importants et efficaces, pour son engagement.»

Pas de limite à la créativité

L’accord cadre pose les bases du champ des possibles. Les idées ne manquent pas: le réemploi de matériaux, la création d’un FabLab, le développement d’outils low tech, des formations croisées des enseignants, des personnels de l’INSA et des salariés d’Emmaüs Mundo, l’organisation de conférences, des contributions au sein de la ferme d’insertion dans la vallée de la Bruche…

Les pistes à inventer sont nombreuses.La présentation des formes que pourront prendre les projets aura lieu jeudi 20 mai, à 13h30, à l’INSA Strasbourg et en visioconférence. Elle sera suivie de la signature de l’accord cadre entre Romuald Boné, directeur de l’INSA Strasbourg et Thierry Kuhn, directeur d’Emmaüs Mundo


À lire également

Le commuiqué de presse du 12 mai 2021 .

Retours sur la signature entre Emmaüs Mundolsheim et l’INSA Strasbourg du 20 mai 2021, blog entreprises de l’INSA Strasbourg.

Dans les mêmes thématiques :

Envoyer un message

Le message ne sera pas publié mais sera reçu et traité par nos équipes.