Plan de relance : préservez vos emplois R&D avec l’INSA Strasbourg

Dans le cadre du plan de relance, avec la mesure « Préservation de l'emploi de R&D », l'état va pouvoir prendre en charge la rémunération des personnels de R&D des entreprises mis à disposition de laboratoires publics de recherche ou en formation doctorale.

Afin de préserver l’emploi dans un contexte de crise sanitaire et économique difficile mais aussi pour renforcer les liens entre la recherche publique et le secteur privé, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a obtenu dans le cadre de « France Relance » un budget de 300 millions d’euros dédié à la sauvegarde des emplois de R&D dans les entreprises.

Grâce à l’engagement de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ce sont ainsi plus de 2 000 emplois qui seront préservés en 2021 et 2022. Cette mesure permet à davantage de salariés d’entreprises de travailler dans des laboratoires publics, sans rupture de leur contrat, ou d’effectuer un doctorat industriel pour renforcer leurs compétences. Une attention spécifique est apportée, dans le cadre de la mise en œuvre de cette mesure du plan de relance, à l’insertion des jeunes diplômés, notamment les jeunes docteurs.

Cette mesure est un succès : près de 70 structures de recherche ont d’ores et déjà exprimé leur volonté d’entamer ou de renforcer une collaboration avec des entreprises, que ce soit des organismes de recherche, des écoles, des universités, des Centres hospitalo-universitaires (CHU) ou encore des Instituts de recherches technologiques (IRT). Un deuxième recensement aura lieu au cours de l’année pour identifier de nouvelles opportunités.

Lire la suite du communiqué de presse du ministère de l’Enseignement, de la Recherche et de l’Innovation du 28 avril 2021

Entreprises, si vous êtes intéressées par ce montage avec les laboratoires de recherche de l’INSA Strasbourg, merci de contacter Philippe Leroy, directeur INSA entreprises.

De quoi s’agit-il ?

Grâce à cette mesure, l’État va pouvoir prendre en charge la rémunération des personnels de R&D des entreprises mis à disposition de laboratoires publics de recherche ou en formation doctorale.

La mesure va permettre également que l’État prenne en charge la rémunération de jeunes diplômés et jeunes docteurs embauchés en CDD par un laboratoire public de recherche et mis à disposition des entreprises. L’aide peut aller jusqu’à 80%.

Qui peut en bénéficier ?

Toutes les entreprises ayant une activité de R&D et qui ne sont pas en situation de difficulté financière avérée (c’est-à-dire dont la pérennité est suffisamment établie pour permettre la pleine mise en œuvre de la mesure sur la durée de la relation contractuelle) vont pouvoir en bénéficier.

Comment en bénéficier ?

Vous signez un contrat de recherche collaborative avec la structure de recherche d’origine ou d’accueil du salarié qui se charge du dépôt de la demande auprès des opérateurs de l’État (l’Agence nationale de la recherche (ANR) pour les mises à disposition de salariés et l’Association nationale recherche et technologie (ANRT) pour les doctorats industriels.

Calendrier de mise en œuvre

La mesure sera opérationnelle à partir du 1er janvier 2021 et ouverte jusqu’au 31 décembre 2022 (31 décembre 2024 pour les doctorats industriels).

Liens utiles

Article Plan de relance : 6,5 milliards d’euros pour l’ESRI publié le 07/09/20 sur le site internet du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

La page Plan de relance du site internet du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance

Notre offre en recherche à l’INSA Strasbourg

Dans trois unités de recherchE
  • le laboratoire ICube (Université de Strasbourg, CNRS, ENGEES, INSA Strasbourg), UMR 7357, RNSR 201320497C,
  • l’équipe AMUP (École d’architecture, INSA Strasbourg) EA 7309,
  • l’Institut Charles Sadron (CNRS), UPR 22, RNSR 199217356E.
Nos thèmes de recherche
  • architecture, morphologie/morphogenèse urbaine et projets
  • matériaux polymères : mécanique et tribologie
  • sciences des données et connaissances
  • automatique, vision et robotique
  • modélisation du patrimoine et milieu urbain
  • génie électrique
  • photonique et lasers
  • mécanique des fluides et hydraulique
  • génie civil – matériaux : bétons et environnement, biodétérioration, cycles de vie
  • génie civil – ouvrages : routes, sols, endommagement, méthodes de calculs
  • énergétique du bâtiment
  • conception, systèmes d’information et processus inventifs

Téléchargez l’offre de recherche à l’INSA Strasbourg

Communiqué de presse du ministère de l’Enseignement, de la Recherche et de l’Innovation sur le Plan de relance – 28/04/21

Dans les mêmes thématiques :

Envoyer un message

Le message ne sera pas publié mais sera reçu et traité par nos équipes.